Au sujet de l’auteur

Encore une dernière petite chose...C. Kean est née en 1992 et vieillit d’une année chaque 11 juillet depuis lors. Triste vie ! Très tôt, cette enfant d’apparence quelconque réalise l’exploit sommaire d’apprendre à lire et, à partir de là, s’illustre en écrivant, avec tout l’acharnement que son opiniâtreté lui permet, des histoires où tout le monde meurt de façon inattendue et pour le moins exotique. Une bien étrange passion qui, si elle a quelque peu évoluée pour revêtir une forme plus nuancée et socialement valorisante sous le règne de l’écriture romanesque, reste aujourd’hui inchangée.

Désormais adulte, C. Kean parle d’elle-même à la troisième personne pour se donner de l’assurance sur internet et un je ne sais quoi de passéiste. En parallèle de cette activité chronophage, elle travaille sur deux projets de romans dont il vous sera donné d’entendre parler : Le Chœur des Oiseaux et L’Enfant Roi. Avant cela, elle eut la détestable idée d’écrire de brèves histoires de jeunesse et de nombreuses nouvelles à l’aboutissement variable.

C. Kean étant une personne à peu près tout ce qu’il y a de plus tangible, il est possible de croiser sa réalité charnelle en région parisienne, où elle poursuit et achève des études de Psychologie clinique, psychopathologie et psychanalyse – ce qui ne manquera pas de ne surprendre personne. On peut lui pardonner d’avoir, dans le passé, commis deux années en Lettres Modernes et un stage dans l’édition, en tant qu’elles lui ont très certainement laissé de graves séquelles, marquant ainsi un châtiment adéquat.

Lorsqu’elle n’écrit pas, C. Kean boit du thé par intraveineuse ; lit varié en équilibrant romans, théâtre et essais ; administre le forum Histoires de Romans ; procrastine en déployant des trésors d’inventivité ; papouille Dostoïevski, son fidèle chat noir ; ou bien chatouille tantôt Antonin, tantôt Augustin, respectivement son violoncelle et son piano.

 

Publicités

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑